Museum Security Network

Une famille demande la restitution d'un Vermeer vendu à Hitler en 1940

VIENNE — Les héritiers d’une grande famille autrichienne ont demandé à l’Etat la restitution d’un chef-d’oeuvre de Vermeer, “L’art de la peinture”, en soutenant qu’il avait été vendu sous contrainte à Hitler en 1940, révèle le quotidien Der Standard samedi.

“Nous sommes persuadés que la République autrichienne traitera ce dossier de façon ouverte et honnête”, a déclaré au journal l’avocat de la famille Czernin, Andreas Theiss, en précisant avoir adressé la demande le 31 août.

Le ministère de la Culture a confirmé samedi avoir reçu cette requête et a indiqué qu’elle serait transmise pour examen à la commission en charge des restitutions, dont il suit les avis.

Possédé par les comtes de Czernin depuis le 19e siècle, le tableau avait été vendu au dictateur nazi par Jaromir Czernin pour 1,65 million de Reichsmarks, selon le journal.

Le tableau, peint en 1665 par le maître flamand (1632-1675) et considéré comme son testament artistique, est exposé depuis 1946 au Kunsthistorisches Museum de Vienne. Il s’agit du plus grand format réalisé par l’artiste.

La vente à Hitler ne s’était toutefois pas faite volontairement, affirme l’avocat: marié à une femme d’origine juive et gendre du dictateur autrichien destitué par les nazis Kurt von Schuschnigg, Jaromir Czernin “a été obligé de vendre pour assurer l’existence de sa famille”, estime-t-il.

Me Theiss avance que selon une nouvelle expertise demandée par la famille, le prix réellement payé n’avait pas dépassé un million de Reichsmarks, soit “une fraction de la la valeur” du tableau.

Les demandes de restitution formulées jusque dans les années 1960 par la famille avaient été rejetées au motif que la vente avait été effectuée sur une base volontaire et à un prix approprié.

De fait, Jaromir Czernin avait souhaité vendre la toile en 1938 pour un million de dollars-or à un collectionneur américain, mais ce projet avait échoué en raison de l’Anschluss nazi et du veto de Hitler, selon Me Theiss.

Dès 1935, le dictateur avait indiqué vouloir s’approprier le tableau pour le “Musée du Führer” qu’il projetait de construire dans sa ville de Linz (nord de l’Autriche).

L’Autriche a été contrainte ces dernières années de restituer plusieurs oeuvres d’art volées par les nazis, dont cinq chefs d’oeuvres de Klimt en 2006. L’un d’eux, le portrait d’Adele Bloch-Bauer datant de 1907, avait alors été revendu par les héritiers pour la somme record de 135 millions de dollars.

En 2004, un petit format de Vermeer, artiste dont il existe moins de 40 tableaux, avait été vendu plus de 24 millions d’euros par Sotheby’s. 

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gGJqmIjRDzRgxEZP5fBLWPCaywCg

Leave a Reply

%d bloggers like this: